top of page

Keizan Jôkin, la "mère" du Zen Sôto

Keizan Jōkin, de son nom posthume Jōsai Daishi, est un maître zen japonais. Il est le successeur à la troisième génération de Dōgen. On le considère parfois comme le « second fondateur » de l'école Sōtō, dans le développement et la diffusion de laquelle il joua un rôle essentiel.



Très jeune, il fut profondément troublé par sa découverte des quatre souffrances inéluctables de la vie humaine : la naissance dans un monde troublé, la maladie, la vieillesse et la mort.


Il s’engagea alors dans une quête spirituelle ardente, afin de trouver la cause fondamentale de la souffrance humaine et son remède. Durant de nombreuses années, il pratiqua les enseignements des différentes écoles religieuses de son temps, ainsi que des austérités d’une extrême rigueur. Mais il les rejeta finalement, les jugeant inaptes à lui apporter la réponse qu’il cherchait.


Enfin, assis sous un arbre pipal près de la ville de Gaya, Shakyamuni entra dans une profonde méditation. Là, il s’éveilla à la véritable nature de la vie. Il entreprit alors d'enseigner aux autres la vérité à laquelle il s’est éveillé, utilisant différents moyens opportuns.


Selon la tradition, Shakyamuni voyagea partout en Inde pendant près de cinquante ans, partageant son éveil et enseignant à ceux qu'il rencontrait comment libérer le potentiel formidable qui était en eux. Il fut bientôt appelé le Bouddha, ce qui signifie Éveillé. Ses enseignements furent consignés sous la forme de sûtras et diffusés dans toute l’Asie, donnant naissance aux différentes écoles du bouddhisme, généralement caractérisées par l’importance accordée à la paix et à la compassion.


Quelques directives sur la mise en page


Faites en sorte que votre guide ne dépasse pas 2 000 mots. Dans un guide ultime, vous avez beaucoup de place pour utiliser vos mots-clés de référencement. Insérez 2 à 3 mots-clés dans le post, dans les en-têtes H2 et dans le texte lui-même. Ajoutez des liens d'ancrage, comme dans une table des matières, sur lesquels les lecteurs pourront cliquer et accéder à une autre section du post. Pour les ajouter, cliquez sur Lien dans la barre d'outils en haut, choisissez Section et sélectionnez l'un des titres du post.


En-tête 1 : Pourquoi ce sujet est-il si important ?

En-tête 2 : Quels sont les détails pratiques de votre guide ?


 

En-tête 1 : Pourquoi ce sujet est-il si important ?


Dans cette première section, vous plantez le décor pour vos lecteurs. C'est ici que vous rappelez aux visiteurs le sujet en question, en détaillant un peu plus les choses. Vous pouvez donner un bref historique du sujet et expliquer quand et comment il est devenu si populaire, voire crucial. Parlez de la zone géographique ou de l'emplacement concerné si votre guide est axé sur les voyages. Mentionnez les problèmes que rencontrent (ou peuvent rencontrer) les personnes qui ne sont pas bien informées des tendances du moment. Enfin, expliquez combien la mise en pratique de vos recommandations est simple.


C'est là votre chance de soulever l'enthousiasme du lecteur vis-à-vis de votre guide, et de lui faire comprendre à quel point la lecture du post dans sa totalité lui sera bénéfique.


Pour améliorer le référencement du post, pensez à ajouter des mots-clés aux en-têtes et à appliquer le format En-tête 2 ou En-tête 3.


En-tête 2 : En quoi consiste votre guide ?


Préparez-vous à tout expliquer ! Commencez par une ou deux phrases d'introduction accrocheuses puis continuez en partageant vos idées avec vos lecteurs.


Décidez dès le début de cette section si vous souhaitez rédiger le contenu détaillé de votre guide d'expert (c'est-à-dire « Les restaurants parisiens », « Les compléments, vitamines et minéraux » ou encore « Tout savoir sur le référencement ») sous forme de liste, ou plutôt avec des sous-titres séparés. Le plus important est de rester logique. Chaque nouvelle rubrique doit être clairement identifiable et vous devez fournir des éléments d'information concrets tout du long du guide.


Illustrez vos propos avec des exemples et des anecdotes. Essayez de proposer différents points de vue pour que les lecteurs, quels qu'ils soient, comprennent clairement ce que vous voulez dire. Votre public doit être au centre de votre attention. Les personnes auxquelles vous vous adressez sont-elles débutantes ou plutôt expertes ? Faut-il privilégier une écriture professionnelle ou un style léger et amical ?


N'oubliez pas qu'il s'agit de la plus longue section de votre guide. Ajoutez des images pour rendre le post plus dynamique et captivant, et insérez des liens provenant de sources extérieures ou de l'un de vos précédents posts. À un certain point, il peut être judicieux d'ajouter une anecdote plus personnelle ou une touche d'humour pour rendre la lecture plus fluide et agréable.


En-tête 3 : Votre lecteur se sent-il impliqué ?


Il est temps pour vos lecteurs de mettre en pratique ce qu'ils ont découvert. Faites-leur sentir qu'ils ont appris beaucoup de choses. Dans cette dernière section, vous pouvez écrire un ou deux paragraphes qui rappellent à vos lecteurs ce qu'ils ont découvert, expliquez-leur les premières étapes à suivre pour mettre en application tous vos conseils et recommandations (ex. effectuer des réservations dans les meilleurs restaurants parisiens, acheter des compléments ou prendre rendez-vous avec un nutritionniste, ou encore vérifier leur classement dans les moteurs de recherche pour le référencement). Ajoutez les liens (éventuellement d'affiliation) pour les aider à se lancer, et encouragez-les à avancer.


Vous pouvez également leur rappeler les différentes ressources disponibles sur votre site ainsi que les services payants ou événements que vous proposez. N'hésitez pas. Vos lecteurs peuvent avoir d'autres questions en tête une fois la lecture terminée, ou même plus tard. Invitez-les à laisser des commentaires sous le post afin qu'ils se sentent plus engagés.

1 vue0 commentaire

Comentários


bottom of page